Dans les lettres qu'il adresse a ces deux Chinois d'elite, et particulierement dans celle, tres longue, a Ku-Hung-Ming, qui a la valeur d'un manifeste (octobre 1906), Tolstoy exprime l'attachement et l'admiration qu'il eprouve pour le peuple chinois.

Comments

Who Upvoted this Story